Anesthésie de l’hallux valgus

Quelle anesthésie pour l’hallux valgus ? Le Dr Julien Lopez pratique la chirurgie de l’hallux valgus sous anesthésie loco-régionale (ALR). Dans le cadre d’une opération de l’hallux valgus, le Dr Lopez pratique la chirurgie ambulatoire. Une telle intervention nécessite le choix d’un mode d’anestésie, notamment quant au type d’anesthésie pratiquée.

Opération de l’hallux valgus : anesthésie locale ou générale ?

Le plus souvent, l’opération de l’hallux valgus se fait par anesthésie locale ou par anesthésie loco-régionale (ALR), où seul le pied est endormi. Associée aux techniques de chirurgie mini-invasive et percutanée, l’anesthésie loco-régionale assure une absence de douleur pendant 6 à 12 heures et permet au praticien de réaliser une opération en chirurgie ambulatoire.

Dans certains cas, l’anesthésie générale pour l’hallux valgus peut être préconisée, notamment en fonction des co-morbidités du patient ou selon son souhait.

Anesthésie du pied et hallux valgus

Pour éviter les douleurs de l’opération de l’hallux valgus, l’anesthésie loco-régionale est la plus pratiquée. Celle-ci se fait par injection d’anesthésiques locaux « au voisinage » des nerfs de la cheville ou du genou (la cheville le plus souvent).

L’anesthésie pour l’opération de l’hallux valgus en ambulatoire est de longue durée. L’anesthésiste la réalise par injection de produit anesthésique au niveau des trois ou quatre nerfs de la cheville, grâce au guidage échographique. Après l’injection, le pied s’endort totalement au bout d’une vingtaine de minutes. Pour éviter la douleur ressentie lors des injections, une sédation légère est réalisée grâce à la perfusion, puis l’anesthésie est réalisée. Lorsque le patient se réveille, le pied est endormi et prêt à être opéré. Avec l’anesthésie loco-régionale, le pied est complètement endormi durant 6 à 12h grâce à un bloc analgésique, lequel permet un réveil sans douleur. Autres avantages : l’anesthésie loco-régionale permet d’éviter les inconvénients d’une anesthésie générale mais aussi, de limiter les risques de complications et d’améliorer la récupération.

Hallux valgus et anesthésie locale : le rendez-vous pré-anesthésique

Avant de bénéficier d’une opération de l’hallux valgus avec anesthésie locale, il est nécessaire de prendre rendez-vous avec l’anesthésiste. La consultation pré-anesthésique (CPA) est obligatoire : elle a pour objectif de préparer au mieux l’intervention, notamment si vous présentez certains problèmes de santé.

Pour ce faire, vous devez contacter son secrétariat afin de planifier une consultation. Celle-ci doit avoir lieu entre 3 jours et 3 mois avant l’intervention. Si vous vivez dans un département éloigné, il est possible de réaliser une consultation par visioconférence. Les coordonnées du secrétariat anesthésique vous seront communiquées lors de la planification de la chirurgie avec le Dr Lopez.

Quels sont les documents à apporter lors de la consultation ?

Pour la consultation avec l’anesthésiste, vous devez vous munir de votre dossier médical :

L’objectif de la consultation pré-anesthésique est d’évaluer votre état de santé actuel et d’estimer les risques que peut représenter une anesthésie. Vous devrez répondre à un questionnaire médical afin que le médecin puisse prendre connaissance d’éventuelles pathologies, des interventions déjà subies, des allergies ou encore de la prise de traitements médicamenteux, le cas échéant.

Que faire si mon état de santé change entre la consultation et l’opération ?

Si votre situation de santé change entre ces deux périodes, vous devez le signaler à l’anesthésiste avant votre opération.

Comment se déroule l’opération de l’hallux valgus sous anesthésie locale ?

L’avant opération

L’opération de l’hallux valgus sous anesthésie locale est relativement courte et se déroule en ambulatoire. Vous avez donc la possibilité de rentrer chez vous le jour même de l’opération. Toutefois, il est nécessaire d’être accompagné lors de la sortie et de la première nuit.

Si une opération sous anesthésie locale pour l’hallux valgus n’est pas possible, vous pourrez être hospitalisé 1 à 2 nuits. Les patients arrivant de Corse ont également la possibilité de prévoir une nuit à la clinique. La veille ou le matin même de l’opération, vous devez prendre une douche préopératoire et être à jeun dans les six heures qui précèdent l’opération. Le ou les pieds concernés par l’opération doivent être nettoyés. Il faut penser à retirer le vernis et les bijoux de pied.

Le jour de l’intervention

Le jour de l’opération, vous serez transféré en salle de pré-anesthésie pour votre opération de l’hallux valgus. Vous pourrez alors bénéficier d’une anesthésie locale ou loco-régionale avant votre entrée au bloc.

Une fois l’intervention terminée, vous serez amené en salle de réveil pour surveillance puis en chambre où il vous sera servi une collation. Une infirmière surveillera votre état et veillera à ce que les suites opératoires se déroulent correctement. On vous accompagnera lors du premier lever puis vous pourrez ensuite regagner votre domicile dans les heures qui suivent.

À la sortie du bloc opératoire, le pied reste anesthésié quasiment 12h. Afin d’éviter une entorse de la cheville et de faciliter la déambulation, des cannes vous ont été prescrites : vous aurez le droit d’appuyer complètement le pied au sol le jour même. Le soir même, l’effet anesthésiant se dissipera progressivement. Pour anticiper l’apparition des douleurs, vous devrez prendre la totalité du traitement antalgique prescrit pendant les 2 premiers jours et surtout le soir en rentrant à votre domicile. Si le traitement n’est pas correctement pris, vous vous exposez à un risque de complication de type algoneurodystrophie. Nb : Le Dr Lopez pratique de plus en plus la prise en charge de la douleur grâce a des prescriptions de perfusions à domicile. Dans ce cas, vous serez équipé d’un ballonnet portatif qui diffuse des antalgiques en permanence. Une infirmière spécialisée passera 2 fois par jour à votre domicile afin d’effectuer une surveillance et la vérification du bon fonctionnement du matériel. La mise en place de ce système vous sera proposé en consultation par le chirurgien lors de la consultation préopératoire.